You are here: Entreprise | News | Le Métavers : venu pour rester?
Retour à:

Le Métavers : venu pour rester?

Un nouveau monde virtuel des affaires

Beaucoup d’experts décrivent euphoriquement le Métavers comme le « Prochain Changement Radical ». Mais on entend aussi des voix critiques qui renvoient à l’échec de la « Second Life » au début du millénaire. En automne dernier le Métavers a encore une fois fait la une des journaux : Le patron de Facebook Mark Zuckerberg a expliqué que le mélange de la réalité et de la virtualité était un espoir de croissance et a vite renommé l’entreprise « Meta ». En fait, qu’est-ce le Métavers ? Un avenir lointain ? Un sujet seulement pour les Musk et Zuckerberg de ce monde ?

Le Métavers a sa source dans la littérature de science-fiction. Il décrit un espace virtuel dans lequel les hommes interagissent comme des avatars à l’aide des technologies de la réalité virtuelle. Cette approche est aujourd’hui bien populaire dans le domaine des jeux. De la fusion du monde physique et virtuel nait un « jumeau numérique » de la réalité. Il permet non seulement des nouvelles activités de loisirs, des nouveaux chemins de communication, d’apprentissage ou d’échange social, mais aussi des formes innovantes de consommation, de travail, de commerce, de publicité et d’économie.

On s’attend à ce que de nouveaux marchés vont se former – avec des possibilités innovantes. Donc, il s’agit de l’avenir de l’Internet que nous connaissons aujourd’hui et que nous avons appris à apprécier pour son potentiel économique et sa polyvalence.

Du Web 2.0 au Métavers
Avec le Métavers, le monde fait l’expérience de la prochaine étape de l’évolution technique. Après le passage fondamental de l’impression et de l’analogique au numérique, il y a maintenant le saut du Web 2.0 au Métavers. Dans ce cadre, il ne nait pas seulement une nouvelle plateforme sociale, mais s’ouvrent également des cycles économiques pour des entreprises et pour les consommateurs. C’est un marché immense avec de nouveaux groupes cibles et des chemins pour les joindre.

L’étude McKinsey actuelle (en anglais) prévoie que ce développement va se renforcer : Le Métavers aura le potentiel d’atteindre une valeur monétaire de jusqu’à cinq billions de dollars américains jusqu’à 2030 – aussi élevé que le produit intérieur brut du Japon, la troisième économie au monde, dans l’année 2021. L’étude qui a porté sur des consommateurs ainsi que des cadres dans la région Asie-Pacifique, Chine, Europe et États Unis, arrive à cette conclusion : « Le Métavers est venu pour rester. »

Tracer les grandes lignes vers l’avenir numérique
Qui veut risquer de se faire reprocher, au vu de ce potentiel, d’avoir raté le coche ! Donc, il convient dès aujourd’hui de tracer les grandes lignes vers l’avenir numérique.

La plupart des entreprises n’en sont encore qu’au début. De temps en temps, il y a déjà les premières applications avec des lunettes de réalité virtuelle. L’équipement devient de plus en plus léger, bon marché et sophistiqué.

Aujourd’hui, « les jumeaux numériques » sont utilisés dans l’industrie pour la représentation virtuelle d’objets qui peuvent également servir comme base pour le monde virtuel. S’il s’agit de développer une machine ou une ligne de production : Avec le jumeau on peut simuler, planifier et perfectionner le projet en temps réel avant et en cours de la mise en œuvre. À l’avenir, on pourra prolonger ces avantages à la virtualité réelle et les étendre par de nouveaux services.

Une infrastructure informatique performante pour le futur est une condition importante pour participer au monde nouveau virtuel des affaires. Elle permet aux entreprises de gérer les volumes croissants des données qu’implique l’accès au Métavers. Pour ce faire, Datwyler IT Infra offre des solutions optimales – pour préparer la voie au monde virtuel pour ses clients.